KeepKey - Matériel - Choisir votre portefeuille - Bitcoin

Que veulent les femmes? Plus de matériel pédagogique avant d'investir dans le Bitcoin

Que veulent les femmes? Plus de matériel pédagogique avant d'investir dans le Bitcoin submitted by Levigilantfr to u/Levigilantfr [link] [comments]

Les vénézuéliens ont fabriqué du matériel compatible avec la foudre pour utiliser Bitcoin pendant les pannes de courant

Les vénézuéliens ont fabriqué du matériel compatible avec la foudre pour utiliser Bitcoin pendant les pannes de courant submitted by Levigilantfr to u/Levigilantfr [link] [comments]

La porte logique au 358 Fairmount à Montreál est la première boutique de matériel informatique à accepter les paiements en Bitcoin au Québec

La porte logique, située au 358 Fairmount à Montréal, offre du matériel informatique usagé (laptops, ordinateurs de bureau, écrans) ainsi que des accessoires neufs.
C'est la première boutique informatique à ma connaissance à accepter les paiements en Bitcoin au Québec! Ils n'ont pas encore de site web mais vous pouvez les trouver sur CoinMap. Je suis particulièrement fier d'encourager une boutique de quartier qui réutilise le matériel informatique!
J'y ai passé l'après-midi à mettre en place la solution de paiement (une combinaison de plusieurs logiciels et prochainement, BitPay), ainsi que les premiers autocollants Bitcoin que j'ai conçus pour les marchands. Je propose aussi du matériel mais ce n'était pas nécessaire ici. Je vais publier d'autres photos sous peu, c'est un bel endroit.
C'est un service professionnel que j'offre depuis que j'ai mis en place celui de Montréal Poutine, n'hésitez pas à me contacter si vous connaissez des commerces prêts à faire la même chose! Les autocollants et autre matériel promotionnel que je produis seront disponibles en vente en ligne sous peu, si vous avez des demandes ou des idées je suis particulièrement réceptif ces jours-ci :)
Edit: j'avais écrit un message similaire il y a qqs. minutes mais je l'ai effacé par erreur - désolé!
submitted by magicfab to BitcoinMTL [link] [comments]

12$ pour interagir avec le protocole : les frais sur Ethereum explosent et sont inarrêtables

Ethereum est la blockchain la plus utilisée à ce jour, mais les frais sur celle-ci viennent d'exploser un triste record avec des frais à 12$ en moyenne pour interagir avec le protocole, du à une utilisation supérieure à 90% de la capacité depuis mai 2020 et un manque de capacité à passer à l'échelle alors que la demande continue à croître.
Cela rappelle la situation de BTC en 2017. A cette époque les frais de BTC avaient atteint les 54$ de moyenne par transaction. L'ironie est que quelques mois avant cette hausse, le créateur d'Ethereum s'était moqué de BTC parce que les frais atteignait les 0.05$, il avait alors annoncé: "La monnaie d’internet ne devrait pas coûter 0,05$ par transaction!". Comparez ça aux frais d'Ethereum à $12 aujourd'hui.
La vérité est qu'Ethereum ne passe pas à l'échelle, que ce soit ETH 1.0 ou la promesse d'un ETH 2.0 qui ne sera au mieux qu'une fuite en avant pour acheter un peu plus de temps avant de retrouver les mêmes problèmes.
Mais pourquoi Ethereum ne peut pas passer à l'échelle ?
La réponse est simple : à cause du proof-of-stake (preuve d'enjeux) et de l'account-based-model (modèle basé sur les comptes) qui sont la base de sa philosophie.
Le proof of stake ne motive pas les stakers, qui bloquent leur ethereums pour pouvoir miner des blocs, à investir dans du meilleur matériel & dans une meilleure connexion qui serait nécessaire pour permettre au réseau de passer à l'échelle.
Ensuite, l'accounting-based model d'ethereum, qui gère chaque adresse comme un compte en banque, empêche la technologie de portefeuilles de validation simplifiée (SPV) qui est possible sur Bitcoin et le seul moyen de passer à l'échelle massive une monnaie digitale décentralisée.
Le créateur de Bitcoin avait déjà prévu cette évolution et à conçu Bitcoin pour passer à l'échelle à l'infini grâce à un modèle novateur appelé UTXO-based-model, qui est un modèle basé sur les "sortie de transaction non dépensées", ou plus simplement similaire aux pièces et billets que vous avez dans votre portefeuille, mais en version digitale.
BTC, maintenant Ethereum, des frais qui explosent sont-ils le futur de toutes les cryptos ?
En quelque sortes, oui. Voilà ce qui arrive quand on est sur une blockchain qui ne passe pas a l'échelle comme BitcoinSV (BSV).
Et encore ça pourrait être bien pire, explication: L'explosion des frais ETH est surtout due à ce qu'on appelle la DeFI (regroupement de cryptomonnaies sans valeurs, appelées "shitcoin", sous l'écosystème Ethereum) qui génère plus de transactions qu'à la normal auprès de la blockchain ethereum. Presque tous les projets DeFi ont été créés par des individus qui forcent continuellement du code pour créer des pièces de monnaie dont la valeur monte en flèche et redescend parfois à vitesse lumière car ce sont évidement des stratagèmes de Ponzi en masse. Quoi qu'il en soit, ces schémas de Ponzi sont populaires car ils rapportent à leurs créateurs des gains presque garantis à court terme au détriment des actionnaires qui se font complètement arnaquer en masse et souvent sans recourt possible.
Cependant, ces tokens sur Ethereum n'ont pour la plupart absolument aucune utilité, utilisation ou avenir réel. En d'autres termes, Ethereum et DeFi n'ont pas de chemin à long terme vers la rentabilité car la façon dont Ethereum est géré et commercialisé n'encourage pas un état d'esprit productif ou progressiste. C'est aussi pour cela que les frais augmente, imaginez si 7 milliards d'utilisateurs devaient se servir d'ETH en même temps comme moyen de transfert. Et bien il faudrait 37ans pour obtenir une confirmation réseau et les frais ETH pour un transfert immédiat serait alors multiplié par X100000!!!
La cryptomonnaie est-elle prête à accueillir le monde entier ?
Comparez à BitcoinSV qui avec ses blocs sans limite, son écosystème, ses frais infimes ($0.0002 par transaction en moyenne alors qu'il gère déjà 50% du volume d'ETH), et sa technologie SPV peut largement accueillir 7 milliards d'utilisateurs et bien plus encore (transferts IOT, push d'apps d'intelligence artificielle, etc).
Mais ça peu de gens savent ou ne l'accepte dans la cryptosphère qui est parfois rongé par la cupidité, la jalousie et une psychologie très tribale. Si vous gravitez dans l'atmosphère de BSV vous constaterez qu'elle est libéré et vacciné contre ce cancer des manipulations multiples et est surtout taillé pour chaque habitant de notre si belle planète, même ceux débancarisé.
Des exemples d'applications Bitcoin que vous pouvez essayer dès aujourd'hui gratuitement ?
Découvrez Twetch ou Baemail ou découvrez toutes les applications Bitcoin sur le MetaStore
_____
image : https://i.imgur.com/63jNM1d.jpg
submitted by zhell_ to BitcoinSVFrance [link] [comments]

Pour dresser l’état-civil de Bitcoin

Bien des exposés sur le bitcoin commencent par des considérations sur la monnaie qui, sous prétexte de questionner, risquent de perturber les tranquilles certitudes de l’auditoire (de la monnaie, bien des gens instruits se contentent de savoir qu’ils n’en ont pas assez) ou par l’exposé de prouesses cryptographiques qui sont aussi indifférentes aux honnêtes gens que les mérites respectifs des chlorofluorocarbones et des hydrofluorocarbones pour réfrigérer leur apéritif.
De l’euro, on ne se demande guère « ce qu’il est ». On sait qu’il est né en 2002 avec moult messieurs en cravate autour de son berceau, et on croit qu’il est fabriqué à Francfort, personne n’attachant la moindre importance aux petits symboles des souverainetés nationales résiduelles sur les pièces. Sur ce qui lui donne sa valeur, personne ne philosophe puisqu’il est lui-même l’étalon de la valeur de toutes choses au supermarché et le moyen de se les procurer.
Le Bitcoin, en comparaison, ressemble à un orphelin de milieu louche et pas trop bien vu des gens puissants. Cela lui pose des problèmes identitaires, car on cherche toujours l’origine des gens ou des choses avant d’accorder sa confiance, et ce n’est pas une démarche idiote.
Peut-être faut-il donc chercher à lui donner une sorte d’état civil (nom, prénom date et lieu de naissance, domicile, profession, nationalité).
Son nom vient de l’anglais « bit » : unité d’information binaire et « coin » : pièce de monnaie. C’est terriblement banal. Comme Tintin. C’est un nom où chacun peut mettre un peu de lui et se projeter .
Pour ce qui est de son géniteur, en revanche, on est bien dans le romanesque. Le plus raisonnable est de penser que c’est un cypherpunk américain (ou un groupe de cypherpunks) qui a trouvé en fin 2008 le « truc » que beaucoup de gens cherchaient depuis des années.
Pour le moment, ou pour toujours, il faut faire avec ce « père absent ». On peut quand même se laisser aller à dire que d’autres grands fondateurs sont inconnus, en définitive : qui a écrit la Bible ? qui a fondé Rome ? qui étaient les ancêtres de Clovis ?
Mais comme nous ne vivons plus à une époque aristocratique mais dans un temps mercantile, la question de la paternité se transforme vite en question de propriété : à qui ça appartient, le bitcoin ? Ma réponse, que je livre ici, est la suivante. Le protocole le plus connu de tous, c’est l’alphabet. Nul n’en connaît précisément l’origine, et moins encore le « père ». L’alphabet est à tous, gratuitement, et il est généralement sensé de se servir de l’alphabet commun pour être compris. Mais ce que vous en faites, ce que vous écrivez (lettre, livre…) est à vous (défense de la vie privée, de la propriété intellectuelle…).
Et ceci conduit à la question de la profession : « ça fait quoi ? ». Bitcoin est un truc pour échanger. Comme l’alphabet pour s’écrire, les chiffres pour faire les comptes, l’infrastructure téléphonique pour se causer ou… les protocoles http ou smtp (quand l’interlocuteur a de l’instruction !) pour surfer et s’envoyer des mails. Comme je l’ai écrit sur mon blog, dans le billet intitulé «complètement timbré», ce à quoi un bitcoin ressemblerait, pour l’usage, ce serait à une lettre (recommandée, et qui arriverait vraiment, dans les temps, et qu’il ne faudrait pas aller chercher au bureau de poste).
Mais cette lettre, à peine reçue, on pourrait s’en resservir pour la renvoyer à quelqu’un d’autre. Et mettre dedans ce qu’on veut : une lettre, une image, une musique ou… de l’argent (hum… lire l’échange ci-dessous en commentaire avec Marco). Donc cette enveloppe magique, on serait d’accord pour l’acheter, assez chère, non ? C’est pour cela que certains acceptent de payer leurs bitcoins à un certain prix. Surtout que cette enveloppe magique, personne d’autre ne peut l’ouvrir que son destinataire. Alors que les mails, les sms, les virements bancaires, tout est ouvert, lu, archivé, que cela vous plaise ou non…
La plus délicate question, selon moi, dans l’état civil de Bitcoin, est celle de son domicile. « Il est où le bitcoin ? » Ici, mieux vaut être rassurant. Répondre « il est dans le Cloud » risque de ne rassurer que les geeks. Et parler des data centers échauffe les écolos. Le bitcoin, il est en vérité comme les euros de la mère Michel : dans un livre. C’est juste le livre qui, au lieu d’être à la Banque Pop (où il n’y a pas d’or, d’ailleurs demandez-leur de l’or, ou même des dollars, vous verrez : il n’y a rien !) est conservé en plusieurs milliers d’exemplaires par des membres actifs de la communauté. Et ces exemplaires-là sont identiques et infalsifiables, alors que la Banque, à défaut de se « tromper » a tout de même tendance à passer des écritures dans votre compte sans trop demander votre avis.
Oui, oui, mais ils sont où le bitcoin et le livre du bitcoin ? Il est en France ? en Europe ? Votre interlocuteur travaille sans doute pour les douanes… Là on entre dans un débat intéressant. Formellement vos euros sont en France parce qu’ils sont inscrits sur un livre tenu par la Caisse d’Épargne de Romorantin ou la Poste de Belleville. S’ils sont inscrits sur un livre chez Reyl et Cie à Genève, vous êtes en délicatesse avec la douane. Les bitcoins sont sur plusieurs milliers de livres, partout dans le monde. Il est donc raisonnable de penser qu’ils sont partout à la fois, à l’étranger, où que vous les ayez achetés et où que vous soyez. Des billets de banque, des lingots d’or, vous pouvez les avoir « sur vous ». Pas des bitcoins. Même dans les clés USB les mieux protégées, vous n’avez pas vos bitcoins, mais seulement la clé privée de leur adresse dans le registre. Ils seraient sur la lune ou sur la tête à Mathieu que ce serait pareil.
Dans un article publié sur le Cercle des Echos, j’ai parlé des limites de la pensée à ce sujet. Nous continuons de penser, le plus souvent, avec nos sens. L’espace c’est souvent, implicitement, un territoire. Une large part de notre droit civil et de notre fiscalité est élaborée sur les savoir-faire de l’arpenteur et du conservateur des hypothèques. La « police de l’air et des frontières » se fait toujours sur le plancher des vaches.
L’espace où s’inscrit le bitcoin n’est pas un territoire. À la différence des valeurs listées par la douane, le bitcoin ne voyage pas. Qu’on l’encaisse ou qu’on le décaisse, il ne franchit en réalité aucune frontière terrestre, maritime ou aérienne. Sa vitesse de circulation ne provient d’ailleurs que de ce qu’en fait il ne voyage pas, du moins pas avec nous ni dans le même espace.
La meilleure comparaison pour parler de son espace, c’est peut-être de chercher quelque chose comme un terrain de jeux.
Par exemple celui du Monopoly. On s’y déplace, on y fait des transactions, avec une monnaie ad hoc. Mais « Rue de la Paix » n’est pas plus en France que « Boardwalk » (la même case) n’est en Amérique. On peut d’ailleurs jouer à plusieurs, répartis sur différents continents et régler par virement dans le monde virtuel du jeu.
📷
Il est à qui le bitcoin ? Bitcoin, bien sûr, n’est pas un Monopoly. Notre interlocuteur sait bien qu’avec des bitcoins, on peut acheter dans notre monde physique des objets que l’on possède vraiment alors. Mais que veut dire pour lui posséder des bitcoins qu’il ne lui est pas possible d’enfermer dans un support matériel ? Peut-on posséder un bien immatériel quand pour ce bien il n’y a pas de certificat d’authenticité nominatif ? Il faut bien avouer que, comme pour la question du « lieu », la question du « lien » est difficile à appréhender sur la base de nos seuls sens. Notre langage lui-même ne semble pas adapté encore pour cette situation.
Est-ce à dire que Bitcoin n’a point de nationalité ? Evidemment non. Bitcoin est la monnaie de l’Internet. A ce jour il est prématuré de transposer dans l’univers du web les concepts politiques territoriaux. Mais Bitcoin a une langue, qui est évidemment l’américain, même si sa devise (vires in numeris) est latine, ce qui est d’ailleurs typiquement américain !
Ce que l’on peut localiser dans notre espace à nous (sur le globe, pour faire simple) ce sont seulement ses points de contact (les exchanges, où le dollar intervient dix fois plus que l’euro semble-t-il) et les points d’appui de l’univers bitcoin dans notre univers physique. A cet égard on pourrait suggérer que Bitcoin est américain à proportion du nombre de nœuds situés aux USA (40%), ou bien majoritairement chinois car le hashrate pour sécuriser le protocole est majoritairement effectué dans les fermes de minage chinoises… Cela donne une « géographie politique » du Bitcoin. Mais la crise actuelle autour du fork XT montre que la politique du bitcoin est encore balbutiante.
Voici donc quelques éléments d’état-civil, tel qu’on pourrait le tracer en famille, devant des gens qui ne sont pas coutumiers de la chose ou familiers des meet-ups. Il reste à pouvoir donner une représentation de Bitcoin. J’essayerai dans mon prochain billet.
submitted by MarinaUlyse to u/MarinaUlyse [link] [comments]

Le minage de bitcoins.

Le minage c’est le procédé qui permet d’inscrire les transactions dans le marbre de la timechain Bitcoin. Les mineurs effectuent avec leur matériel informatique des calculs mathématiques. Comme récompense pour leurs services, ils collectent les bitcoins nouvellement créés ainsi que les frais des transactions qu’ils confirment. Les mineurs (ou les coopératives de mineurs) sont en concurrence et leurs revenus sont proportionnels à la puissance de calcul déployée. Complexe et coûteux, le minage de bitcoins n’est pas du tout une activité rentable pour un particulier. De façon générale le minage de « crypto-monnaies » n’est à conseiller en Europe qu’aux personnes qui disposent, à des fins domestiques, de leur propre générateur d’électricité verte (solaire, éolien, géothermique, hydraulique) sans avoir la possibilité de revendre les surplus de production sur le réseau public. Ajoutons qu’un certain nombre de sociétés proposent la location « on cloud » de matériel de minage. Ces propositions sont rarement rentables, quand il ne s’agit pas tout simplement de pures escroqueries. D’autres sociétés proposent d’héberger votre matériel sur des sites situés à l’étranger dans des régions où l’électricité est produite à bas coût.
submitted by MarinaUlyse to u/MarinaUlyse [link] [comments]

Plus que quelques mois avant notre FIRE

Bonjour à tous,
Je suis ravi de découvrir un sub francophone sur le FIRE !
Pour différentes raisons, autant structurelles que culturelles à mon avis, j’ai l’impression que nous ne sommes pas encore nombreux les Français à courir après cette indépendance. 🙂
Il y a quelques années mon épouse et moi avions décidé que nous procéderions à un changement radical de vie dès que nous pourrions financièrement nous le permettre. En toute honnêteté, nous n’avions à ce moment là pas encore entendu parler du mouvement FIRE et nous l’avons découvert il y a seulement deux ans. Je précise que nous avons tous les deux 45 ans et un enfant qui va entamer des études supérieures.
Nos objectifs étaient alors relativement simples : pouvoir abandonner nos carrières respectives (qui nous ont pleinement satisfaite, nous ne sommes pas du tout malheureux sur ce plan), et d’une manière plus générale n'avoir plus aucune dépendance vis à vis d’un quelconque employeur, pour retrouver une maîtrise totale de notre temps et pouvoir le consacrer à des projets beaucoup plus personnels. Parmi nos projets personnels, certains ont le potentiel de générer des revenus, mais nous souhaitions ne pas avoir de pression financière pour les réaliser et tout revenu généré serait pris comme un bonus.
Sauf erreur de calcul de notre part dans le Google Sheet qui héberge notre projet depuis quelques années, nous ne sommes maintenant plus qu’à quelques mois de notre FIRE. 2020 sera, sauf erreur ou accident, l’année de notre indépendance financière.
Notre stratégie se base sur des fondamentaux : 1) la constitution d’un capital, 2) une stratégie d’investissement pre-FIRE et une autre post-FIRE, 3) une diminution future du coût de notre vie sans sacrifice de notre niveau de vie actuel.
Nous sommes sur le point de terminer 1) par la constitution d’un capital de 800 K€ (une partie de ce capital finira de se concrétiser par des plus-values immobilières d’ici 2 à 3 ans, mais nous n’avons pas besoin d’attendre cela pour FIRE). C’est un capital construit de zéro et qui a été alimenté principalement par un salaire unique (mais élevé), par une belle opération en Bitcoin, et par une politique de défiscalisation immobilière qui nous a permis d’une part de mettre de l’argent de côté de manière plus agressive et d’autre part de faire des plus-values immobilières.
Concernant le point 2) nous sommes toujours en train de construire notre stratégie d’investissement car la structure de notre patrimoine va devoir considérablement évoluer pour la prochaine étape de notre projet. Nous avons encore quelques mois pour faire les premiers arbitrages.
Pour le point 3) nous avons déjà choisi notre solution depuis quelques années : l’expatriation dans un pays de l’Union Européenne avec lequel nous sommes très familiers et qui nous permettra de conserver notre niveau de vie actuel (qui est vraiment tout à fait standard) tout en réduisant nos besoins financiers de moitié. Nos besoins locaux oscilleront autour de 2 000 € / mois (ils sont actuellement d’un peu plus de 4 000 €). Et pour être un peu original, ce n’est pas le Portugal. 😉
Pour reprendre une terminologie FIRE, j'ai l'impression que cela nous situe quelque part entre lean FIRE et fat FIRE car nous ne sacrifions rien à ce qui fait notre bonheur matériel, mais nous n'avons pas non plus d'appétit pour le luxe. Notre définition personnelle du bonheur est juste de savoir que notre journée nous appartient, de profiter d'une pièce de vie cozy avec une cheminée pour lire au coin du feu (nous n'aimons pas les climats chauds), de beaux paysages à portée de nos jambes, pas de voisins et une bonne connexion Internet.
Nous avons un capital aujourd’hui très axé sur l’immobilier et nous allons le faire évoluer vers quelque chose de plus mixte avec une plus grande proportion exposée aux marchés actions ou trackers. Et même si la réalité pourra nous donner tort, nous sommes partis du principe que nous ne toucherons aucune retraite, tout en ayant cotisé plus de vingt ans en tant que salarié (et donc potentiellement à perte).
Nous ne sommes pas encore au bout du chemin, mais nous ne voyons plus beaucoup d’obstacles sur la route et nous sommes plus motivés que jamais !
Voilà pour notre témoignage. N’hésitez pas si vous avez des questions, ou si vous souhaitez challenger notre stratégie car nous n’avons bien sûr aucune certitude sur nos choix. Notre futur est aujourd’hui encore contenu dans un tableur, et nous savons tous que Excel et Google Sheets sont les plus puissants logiciels de réalité virtuelle au monde. 😉
submitted by monprofilanonyme to FranceFIRE [link] [comments]

Déclaration de compte cryptomonnaies aux impôts - fiscalité - ce que dit la loi

Un sujet sensible en ce moment : quand et comment déclarer ses comptes en cryptomonnaies comme le Bitcoin aux impôts en France ?
Nous allons voir qu'actuellement beaucoup de médias suggèrent de déclarer dès cette année, tandis que la loi sur la fiscalité, elle, se veut pour l'instant plutôt contradictoire voire ambigüe.

Textes de loi officiel
Source : Legifrance
B.-Les 4° et 5° du I s'appliquent aux déclarations devant être déposées à compter du 1er janvier 2020.
4° Le I quater du chapitre Ier du titre Ier de la troisième partie est ainsi rétabli :
« I quater : Déclaration relative aux actifs numériques
«Art. 1649 bis C.-Les personnes physiques, les associations, les sociétés n'ayant pas la forme commerciale, domiciliées ou établies en France, sont tenues de déclarer, en même temps que leur déclaration de revenus ou de résultats, les références des comptes d'actifs numériques mentionnés à l'article 150 VH bis ouverts, détenus, utilisés ou clos auprès d'entreprises, personnes morales, institutions ou organismes établis à l'étranger. «Les modalités d'application du présent article sont fixées par décret. » ; 5° L'article 1736 est complété par un X ainsi rédigé : «X.-Les infractions à l'article 1649 bis C sont passibles d'une amende de 750 € par compte non déclaré ou de 125 € par omission ou inexactitude, dans la limite de 10 000 € par déclaration. «Les montants de 750 € et 125 € mentionnés au premier alinéa du présent X sont respectivement portés à 1 500 € et 250 € lorsque la valeur vénale des comptes d'actifs numériques ouverts, détenus, utilisés ou clos auprès d'entreprises, personnes morales, institutions ou organismes établis à l'étranger est supérieure à 50 000 € à un moment quelconque de l'année concernée par l'obligation déclarative prévue à l'article 1649 bis C.»
L'assemblée nationale pour sa part a statuée :
En date du 13 novembre 2018 : AMENDEMENT N°II-2523. "Les dispositions relatives à l’obligation déclarative et à la sanction s’appliquent aux déclarations devant être déposées à compter du 1er janvier 2020. Par ailleurs, un décret fixera ultérieurement les modalités de déclaration."

Distingo - compte de crypto bourse et compte d'échange

Si l'on s'en tient au sens strict des textes cités ci-dessus, un particulier n'aura à déclarer ses comptes de crypto-monnaies qu'à compter de début 2020. Cependant la loi se contredit elle même car le texte primaire invite les déclarants à le faire chaque année dès qu'un compte est ouvert.
Il faut également bien faire la différence entre un compte d'achat - stockage contre de l'euro/dollar comme Coinbase et un compte d'échange inter-crypto comme Binance.
D'un point de vue fiscal et législatif les deux jouent sur un terrain bien différents :

Pour le premier cas :
Si vous êtes domicilié en France ou à Monaco, vous devez déclarer les comptes que
avez ouverts, utilisés ou clos à l'étranger au cours de l'année.
Vous devez déclarer les comptes ouverts hors de France auprès d'un établissement bancaire ou de tout autre organisme ou personne (notaire, agent de change, etc.).
Vous avez l'obligation de déclarer, que vous soyez titulaire d'un compte ou bénéficiaire d'une procuration.
Vous n'avez pas à déclarer les comptes ayant pour objet de réaliser en ligne des paiements d'achats ou des encaissements afférents à des ventes de biens d'un montant inférieur à 10 000 € par an pour l'ensemble des comptes dès lors que ces comptes sont adossés à un compte ouvert en France.
Vous constaterez que cela peut paraître très flou quant à la qualification exacte d'un compte en crypto-actif.

Pour le second cas :
Attention : Dans le cadre d'une activité de trading régulière, vous serez soumis au régime du BNC et une taxe à 60%.
« 3. Actifs numériques
« II.-A.-Les dispositions du I ne sont pas applicables, au titre de l'année d'échange, aux opérations d'échange sans soulte entre actifs numériques définis au même I ou droits s'y rapportant. « B.-Les personnes réalisant des cessions dont la somme des prix, tels que définis au A du III, n'excède pas 305 € au cours de l'année d'imposition hors opérations mentionnées au A du présent II, sont exonérées.
A noter : Si vous réalisez des transactions régulières et au delà d'un certain montant, vos échanges peuvent être reclassés au titre d'activité professionnelle et il faudra vous déclarer en tant que tel.
Il est également important de constater qu'à l'heure actuelle les formulaires ne sont pas prévus ni adaptés aux déclarations de crypto-actifs sous quelque forme que ce soit.

Plus value et moins value

« III.-La plus ou moins-value brute réalisée lors de la cession de biens ou droits mentionnés au I est égale à la différence entre, d'une part, le prix de cession et, d'autre part, le produit du prix total d'acquisition de l'ensemble du portefeuille d'actifs numériques par le quotient du prix de cession sur la valeur globale de ce portefeuille. « A.-Le prix de cession à retenir est le prix réel perçu ou la valeur de la contrepartie obtenue par le cédant, le cas échéant comprenant la soulte qu'il a reçue ou minoré de la soulte qu'il a versée lors de cette cession. « Le prix de cession est réduit, sur justificatifs, des frais supportés par le cédant à l'occasion de cette cession. « B.-Le prix total d'acquisition du portefeuille d'actifs numériques est égal à la somme des prix effectivement acquittés en monnaie ayant cours légal à l'occasion de l'ensemble des acquisitions d'actifs numériques ou de droits s'y rapportant réalisées avant la cession et de la valeur de chacun des services et des biens, autres que des actifs numériques ou droits s'y rapportant remis lors d'échanges ayant bénéficié du sursis d'imposition prévu au A du II, comprenant le cas échéant les soultes versées, remis en contrepartie d'actifs numériques ou de droits s'y rapportant avant cette même cession. « En cas d'acquisition à titre gratuit, le prix d'acquisition à retenir s'entend de la valeur retenue pour la détermination des droits de mutation à titre gratuit ou, à défaut, de la valeur réelle des actifs numériques ou des droits s'y rapportant déterminée au moment de leur entrée dans le patrimoine du cédant. « Le prix total d'acquisition déterminé par application des deux premiers alinéas du présent B est réduit de la somme des fractions de capital initial contenues dans la valeur ou le prix de chacune des différentes cessions d'actifs numériques ou droits s'y rapportant, à titre gratuit ou onéreux hors échanges ayant bénéficié du sursis d'imposition prévu au A du II, antérieurement réalisées. Lorsqu'un ou plusieurs échanges avec soulte reçue par le cédant ont été réalisés antérieurement à la cession imposable, le prix total d'acquisition est minoré du montant des soultes. « C.-La valeur globale du portefeuille d'actifs numériques est égale à la somme des valeurs, évaluées au moment de la cession imposable, des différents actifs numériques et droits s'y rapportant détenus par le cédant avant de procéder à la cession. « IV.-Les moins-values brutes subies au cours d'une année d'imposition au titre des cessions de biens ou droits mentionnés au I, autres que celles entrant dans le champ du II, sont imputées exclusivement sur les plus-values brutes de même nature, réalisées au titre de cette même année. « V.-A.-L'impôt sur le revenu correspondant à la plus-value mentionnée au présent article est versé par la personne physique qui réalise, directement ou par personne interposée, la cession. « Les redevables portent sur la déclaration annuelle prévue à l'article 170 le montant global de la plus ou moins-value réalisée au titre des cessions imposables de l'année. Ils joignent à cette déclaration une annexe conforme à un modèle établi par l'administration, sur laquelle ils mentionnent et évaluent l'ensemble des plus ou moins-values réalisées à l'occasion de chacune des cessions imposables effectuées au cours de l'année ou les prix de chacune des cessions exonérées en application du B du II. « B.-Un décret détermine les obligations déclaratives incombant aux redevables et aux personnes interposées mentionnées au I.

Qualification d'un actif numérique

« VI.-Les actifs numériques comprennent : « 1° Les jetons, à l'exclusion de ceux remplissant les caractéristiques des instruments financiers mentionnés à l'article L. 211-1 du code monétaire et financier et des bons de caisse mentionnés à l'article L. 223-1 du même code. « Pour l'application du premier alinéa du présent 1°, constitue un jeton tout bien incorporel représentant, sous forme numérique, un ou plusieurs droits, pouvant être émis, inscrits, conservés ou transférés au moyen d'un dispositif d'enregistrement électronique partagé permettant d'identifier, directement ou indirectement, le propriétaire dudit bien ; « 2° Toute représentation numérique d'une valeur qui n'est pas émise ou garantie par une banque centrale ou par une autorité publique, qui n'est pas nécessairement attachée à une monnaie ayant cours légal et qui ne possède pas le statut juridique d'une monnaie, mais qui est acceptée par des personnes physiques ou morales comme un moyen d'échange et qui peut être transférée, stockée ou échangée électroniquement. »

Hardware Wallet style Ledger Nano

Bonne nouvelle, vos chères crypto stockées à froid sur un portefeuille matériel externe échappent totalement à l'imposition ou déclaration.
D'un point de vue juridique la loi considère (pour l'instant) ces sommes comme de l'or possédé physiquement ou bien de l'argent liquide - papier.
Pour les particuliers voulant se créer une épargne moyen-long terme cela peut constituer un élément intéressant à prendre en compte, autant d'un point de vue légal que sécuritaire.
N'oubliez pas cependant que le jour où vous traduirez vos crypto-monnaies contre de l'Euro, vous devrez à ce moment là les déclarer.

Conclusion

Plus que jamais nous entendons sur les réseaux et divers médias tout et son contraire quant à la déclaration des crypto-monnaies et comptes associés en France.
Et il y a de quoi, le gouvernement ne sait pas lui même par quel bout prendre ces actifs de nouvelle génération. Il se veut selon le Ministre Bruno Lemaire "crypto-friendly" appliquant la flat tax à 30% sur l'imposition des plus values, tout en restant assez dubitatif de comment traiter officiellement le sujet.
Dans tous les cas, pas de panique ! Si vous avez déjà déclaré votre compte Coinbase ou Kraken c'est très bien, sinon pour les autres, rendez-vous début 2020.
DISCLAIMER : Nous vous encourageons à prendre vos dispositions quant au fait de déclarer un compte déjà ouvert. Vous êtes seul responsable de vos obligations légales. Les informations citées ci-dessous proviennent de textes de loi officiels et nous ne saurions en aucun cas être tenus pour responsable de la non-déclaration d'un compte de crypto-actifs.
submitted by Crypto-Matrix to Bitcoin [link] [comments]

Impot et Crypto - Cherche renseignement

Bonjour à tous !
J'ai investit un petit peu d'argent (assez peu mais l'espoir fait vivre!) dans les cryptocurrency et même si pour le moment cela m'a couté plus que cela ne m'a rapporté, je m'interroge sur comment gérer un potentiel gain future vis à vis de l'état.
J'ai vu que la loi avait changé le 26 avril pour mettre ca sur le plan des bien meubles. J'ai du mal à comprendre comment cela marche en détail.
Par exemple, il est mentionné une exonération si le produit vendu est inférieur à 5000e. A quoi cela correspond pour le bitcoin par exemple ? Au prix du bitcoin même (auquel cas, si je vends 0.000001 btc je suis quand même taxé?) ou au prix de ma vente finale ?
Si je fais plusieurs ventes de (chiffre ficitif) de 0.1 btc a 4000 euros chacune, je serais taxé ou alors ca rentre dans la clause d'exonération? Si c'est assimilable aux vins (même catégorie), j'aurais tendance à dire oui, mais cela parait un peu facile vu qu'il est simple de vendre des "bouts" de son patrimoine de crypto au lieu de son entier.
Ou alors, est-ce que l'abattement est de 5000 euros de plus-value totale à l'année, tout produit confondu ? (ex: si je vends 1 vin a 5000e après je n'ai plus le droit à d'abattement sur un autre vin ou sur du bitcoin? ca paraitrait bizzare aussi....)
J'ai aussi miné un petit peu (avec deux cartes graphiques donc rien de pro) et je ne sais pas comment déclarer cela. Compte tenu de l'investissement en matériel et électricité j'ai probablement dépensé plus que la valeur de ce que j'ai miné. Dois-je quand même déclarer quelque chose ? Lors de la revente de cela, pourrais-je déduire mes frais (matériel/électricité) du prix de revente finale ou serais-je taxé comme si j'avais obtenu cela gratuitement ?
J'ai envie de faire les choses bien mais j'avoue que la complexité de la chose me rebute fortement.
Merci pour l'aide que vous pourrez m'apporter.
EDIT : après d'autres recherches, j'ai vu que l'exonération de 5K était par transaction donc en théorie faire des ventes de 4900 permet de ne pas payer d'impots mais si on le fait trop souvent (encore un critère vague de l'état) l'état peut qualifier cela d'abus et en gros nous faire passer en régime "pro", taxé a 45+17% au lieu du 19+17 sinon. Il semble que la prochaine loi se tourne vers une taxation fixe a 30% sur la pluvalue.
submitted by mydi_ to vosfinances [link] [comments]

Impôts, bitcoin et achat immobilier

Bonjour tous,
Bitcoin oblige, je me suis crée un throwaway.
J'ai gagné des bitcoin sous la forme de commissions en 2013 (opérateur de pool de minage). Aujourd'hui, au cours actuel, je pourrais tous les vendre pour ~100K euro et c'est ce que je souhaite faire.
26 ans, ingénieur dans l'informatique en région parisienne, je touche environ ~65K euros brut annuel et ma compagne 25K. Nous sommes locataires d'un 37m² à 1400 euros par mois (bienvenue à Paname)
Nous allons nous installer au milieu de l'année prochaine à Bordeaux. Il est possible que je puisse conserver mon emploi actuel ainsi que mon salaire. Ma compagne quant à elle se trouvera un nouveau job là-bas dans les mêmes eaux en terme de salaire.
Nous souhaiterions acheter une maison dans la perspective de faire notre premier enfant. L'achat immobilier représenterait entre 250K et 300K d'emprunt immobilier.
Sans compter les bitcoin; nous avons actuellement 18K d'épargne réparti entre un livret épargne orange chez ING Direct (15K afin de faire face à un imprévu, perte d'emploi, santé, etc..) et une assurance vie à mon nom chez Fortuneo, ouverte il y a 1 an. (3K réparti à 20% sur des fonds en euro et le reste sur du risqué). Au vue de notre épargne actuelle mensuelle, il est probable que nous atteignions 30K d'épargne en Juin 2018 lorsque nous voudrons devenir propriétaire de notre future résidence principale en région bordelaise.
Pour revenir aux bitcoin, ma première question est l'avis d'imposition puisque à ce que j'ai compris, il existe 2 façons de les déclarer : * Le MicroBNC pour des revenus exceptionnels * Le BIC, qui nécessite le montage d'une structure avec publication de bilan et tutti quanti.
Je ne souhaite pas passer passer par le BIC puisque ne les ayant pas minés moi même : aucune facture de matériel, d’électricité, de gestion à opposer en terme de charges. De plus, monter une structure rien que pour les vendre me semble un peu overkill Néanmoins, puisque la somme à transformer en une seule fois représente plus de 50% de mes revenus classiques, il semble que la porte du BNC me soit fermée et que je doive forcément les déclarer en BIC. A moins d'étaler la vente sur plusieurs années ?
Il y a-t-il des gens dans l'assemblée ayant pu se pencher sur la meilleure façon de déclarer une plus-value sur les cryptomonnaies ?
Ensuite, nous nous demandons que faire avec cet argent une fois récupéré.
Dois-t-on l'utiliser comme apport pour l'achat de notre résidence principale à Bordeaux ? Dois-t-on l'utiliser pour acheter comptant un petit appartement d'étudiant dans une ville étudiante comme Rennes, Lilles dans le but de le mettre immédiatement en gestion locative ? (est-il possible de partager les frais de notaires sur l'achat de l'appartement et celui de notre résidence principale afin d'économiser sur ce plan la ?)
Etant donné nos revenus relativement confortables, dois-t-on ne rien faire de cet argent et le laisser dormir sur une assurance vie ?
Désolé pour ce post long, j’espère avoir posé mes questions de la bonne façon.
Merci à vous d'avance,
submitted by jetteauloin456789 to vosfinances [link] [comments]

Petite SS2I recherche informaticien sur Paris

Bonjour à tous,
Petite SS2I dans le 94 recherche informaticien pour compléter son effectif.
Notre service consiste à prendre en charge l'intégralité des parcs informatique de nos clients: hotline, commande matériel, conseils et support.
Pour mener à bien votre mission, nous mettrons à votre disposition :
Si vous ne faites rien de mieux l'année prochaine que chasser des Pokémons prenez 5min pour tapoter sur votre clavier et nous vous répondrons entre 2 sauts dans la piscine.
submitted by LordVen0m to france [link] [comments]

Oyez, me voilà arrivé, seigneurs de la contrée ! (C'est pour la rime)

Bonjour à vous tous,
Nouveau dans le bitcoin, litecoin, et surtout DOGECOIN, j'apprends tout doucement (vraiment doucement) comment tout cela fonctionne, bien que ce soit très intéressant ;) .
Je ne pense pas faire de minage avant un moment vu l'excellence de mon matériel (héhé c'est l'excellence mais vers le bas, vous comprenez ?). Pour le moment en gagner quelque-uns, tomber en extase intersidérale (cela ne veut rien dire je le conçois) devant les petits dogecoins !
Cela ne sera pas possible sans vous ! En effet étant au niveau 1 du noob (plus bas que terre) il va m'en falloir des conseils pour grimper ;)
Tom ;)
submitted by tomroad to DogecoinFrance [link] [comments]

LA COURSE POUR OBTENIR UN BITCOIN A DEBUTE ! YouTube Nouveau Matériel de Minage ! Bitcoin Presentation Material - YouTube How to Grow Mycelium Material: Step 1 - YouTube

Bitcoin is Secure. Bitcoin miners help keep the Bitcoin network secure by approving transactions. Mining is an important and integral part of Bitcoin that ensures fairness while keeping the Bitcoin network stable, safe and secure. Links. We Use Coins - Learn all about crypto-currency. Bitcoin News - Where the Bitcoin community gets news. Digital money that’s instant, private, and free from bank fees. Download our official wallet app and start using Bitcoin today. Read news, start mining, and buy BTC or BCH. Titan Bitcoin is going after the premium market with the priciest Titan One Gold coin priced at $2,279, but then again it contains 1 troy ounce of 24-karat gold and one bitcoin.The Titan One ... Bitcoin mining is a booming industry, but the Bitcoin price increasing can help make up some of these losses. The Bitcoin price is increasing at an average of 0.3403% per day over the past year. Try messing with the calculator using different prices. KeepKey KeepKey is a hardware wallet that makes bitcoin security simple. When you entrust KeepKey with your money, every bitcoin transaction you make must be reviewed and approved via its OLED display and confirmation button.

[index] [2607] [3437] [4568] [1757] [6288] [6256] [771] [4465] [2375] [5137]

LA COURSE POUR OBTENIR UN BITCOIN A DEBUTE !

Want to learn how to grow a brick using Mycelium Material (Hemp blend)? Follow along from a first-person perspective in this in-depth tutorial. This video sh... Enjoy the videos and music you love, upload original content, and share it all with friends, family, and the world on YouTube. (L'offre la plus sécurisé pour conserver ses bitcoins,Eth,xmr,etc) Lien Discord "Crypto World" : https://goo.gl/R75AS8 Lien Facebook : https://goo.gl/vgx2m6 Enjoy the videos and music you love, upload original content, and share it all with friends, family, and the world on YouTube. Je vous présente Bernard, notre machine à miner avec 6 cartes Graphiques 1060, mais combien coute cette machine et combien rapporte t'elle ? S'abonner à la ...

http://binaryoptiontrade-saudarab.pornxxxclassic.info